ING Direct : l’innovation permanente au service des usagers

La banque en ligne ING Direct n’est pas leader des banques en ligne par hasard.

Si elle obtient d’aussi bons résultats (voir le détail en fin de texte) c’est aussi parce qu’elle ne se repose jamais sur ses lauriers mais, au contraire, ne cesse de proposer de nouvelles innovations pour simplifier toujours plus la vie de ses usagers.

Ainsi, il est désormais possible de gérer son budget quotidien avec l’outil  « Budgetizer » dans son espace client. Classer ses dépenses et revenus, décider par exemple si son dernier dîner entre amis appartient à la catégorie alimentation ou loisir… Tout devient simple et pratique !

Il est également possible de créer ses propres catégories : sur un seul écran, on peut alors analyser l’évolution et la répartition de ses dépenses, on sait exactement où en est son budget, plus besoin de logiciel de gestion de budget, l’essentiel est dans son espace client ING Direct. Par ailleurs, on peut dès à présent profiter de ce nouvel outil gratuitement.

De plus et si l’on souhaite ajouter un nouveau bénéficiaire à ses virements,  rendez vous dans la rubrique « Ajoutez un RIB externe ». Une fois les coordonnées du comptes saisies, une messagerie vocale nous appelle pour nous demander de re-saisir les trois derniers chiffres du nouveau numéro de compte. On saisit ensuite un des codes présents sur la carte d’authentification fournie à l’ouverture de notre compte courant.

Cette double vérification peut paraître fastidieuse mais elle assure que c’est bien nous qui ajoutons un compte destinataire de nos futurs virements.

On peut également faire nos virements en toute simplicité. Les virements entre tous nos comptes ING Direct sont bien sûr gratuits. C’est aussi le cas pour les virements de nos comptes ING Direct vers toutes les banques de la zone  SEPA, zone qui comprend notamment tous les pays de la zone Euro. Il suffit de quelques clics pour faire un virement. Et c’est toujours sécurisé par la saisie de notre code secret.

Salaire viré, moins de 200 euros sur notre compte, chèque de notre loyer débité…Il est désormais possible de suivre l’activité de notre compte avec les alertes email ou SMS à paramétrer dans la rubrique « Gérer vos alertes ». On peut ainsi et par exemple créer une alerte pour être prévenu du versement de son salaire : ainsi et dès que notre compte est crédité d’un virement d’un montant équivalent à notre salaire, on reçoit un SMS pour nous en avertir. On peut créer autant d’alertes qu’on le souhaite, mais aussi les modifier, les suspendre ou encore les supprimer à tout moment. Et tout ceci, toujours sans frais aucun.

Notons également qu’avec son outil de changement de banque, ING Direct simplifie la transmission de nos coordonnées bancaires. On saisit le nom de tous les organismes à prévenir, l’annuaire intégré trouve automatiquement leurs coordonnées.

Si on le souhaite, ING Direct envoie et imprime gratuitement les demandes à notre place. Il nous suffit pour cela de donner mandat à la banque en saisissant notre code secret pour confirmer la transaction, les courriers seront envoyés dans les 48 heures.

Apres cela, on suit la prise en compte de nos changements de coordonnées bancaires en associant le premier prélèvement fait par un organisme avec la demande correspondante, comme ça on est certain de ne rien oublier. ING Direct peut même demander à notre ancienne banque de stopper nos anciens prélèvements ou de nous envoyer la liste de nos opérations sur les treize derniers mois.

L’aventure ING Direct débute en 1995 dans les bureaux néerlandais du groupe lorsque Messieurs Verkoren et Harryvan présentent au conseil d’administration un nouveau projet de développement basé sur un concept audacieux : se libérer des contraintes physiques des banques classiques grâce aux outils de communication à distance (téléphone, email, Internet…).

Aujourd’hui l’idée semble banale mais à l’époque s’appuyer sur les toutes jeunes technologies que sont Internet et l’email relève presque de la fiction !  D’autant plus que ce concept original s’accompagne d’une approche presque révolutionnaire : pratiquer la banque autrement et en finir avec les frais bancaires démesurés et le manque de transparence qui minent la réputation du métier.

Aujourd’hui, l’idée paraît presque banale. Mais en 1995, s’appuyer sur les toutes jeunes technologies que sont Internet et l’email relève presque de la science fiction. D’autant plus que ce concept original s’accompagne d’une approche presque révolutionnaire : pratiquer la banque autrement et en finir avec les frais bancaires démesurés et le manque de transparence qui minent la réputation du métierAujourd’hui, l’idée paraît presque banale. Mais en 1995, s’appuyer sur les toutes jeunes technologies que sont Internet et l’email relève presque de la science fiction. D’autant plus que ce concept original s’accompagne d’une approche presque révolutionnaire : pratiquer la banque autrement et en finir avec les frais bancaires démesurés et le manque de transparence qui minent la réputation du métier.

Aujourd’hui, l’idée paraît presque banale. Mais en 1995, s’appuyer sur les toutes jeunes technologies que sont Internet et l’email relève presque de la science fiction. D’autant plus que ce concept original s’accompagne d’une approche presque révolutionnaire : pratiquer la banque autrement et en finir avec les frais bancaires démesurés et le manque de transparence qui minent la réputation du métier

D'autre articles sur cette banque

Aucun articles